L'information

Visite de l'arboretum d'Harcourt

Visite de l'arboretum d'Harcourt

Nous voici dans la verte Normandie, et plus précisément à Harcourt, un territoire sur lequel l'histoire a laissé sa trace. Du château en terre des seigneurs du XIe siècle à la demeure classique du XVIIe siècle, en passant par l'époque médiévale pendant laquelle l'édifice se fortifie, Harcourt a vécu mille mutations. Ses extérieurs aussi. Leur organisation actuelle remonte à 1810, époque à laquelle Louis Gervais Delamarre entreprend de remettre en valeur le domaine par le reboisement de ses espaces verts. Il faut dire que la campagne de Normandie a laissé des blessures sévères qu'il faut panser. Ce sera l'occasion, pour ce passionné, d'expérimenter de nouvelles techniques sylvicoles et de tester l'implantation de nombreuses variétés - cèdres du Liban, séquoias, ginkgo… -, pour identifier les plus à même de restaurer les forêts françaises. D'autres grands noms du monde horticole reprendront ensuite le flambeau, contribuant à faire d'Harcourt l'un des plus remarquables arboretum de France. Au total, ce sont quelques 2 900 arbres issus de 56 familles qui peuplent le domaine. Leur moyenne d'âge ? Entre 150 et 200 ans. Que l'on parcoure les salles du château ou le domaine, on se sent bien modeste face au poids de l'histoire.

Visite de l'arboretum d'Harcourt


Arboretum d'Harcourt Certains spécimens mesurent plus de 40 mètres de haut. Cela suffit-il pour rivaliser avec le château ?

Visite de l'arboretum d'Harcourt


Arboretum d'Harcourt Voici un arbre qui porte bien son nom ! Le hêtre tortillard (ou Faux de Verzy) est une espèce originaire d'Europe occidentale et pouvant atteindre jusqu'à 500 ans.

Visite de l'arboretum d'Harcourt


Philippe Caron Avant d'être replanté grâce aux bons soins de Louis Gervais Delamarre, l'ancien potager n'était plus qu'un terrain marqué par les graves détériorations infligées par la Campagne de Normandie de 1944.

Visite de l'arboretum d'Harcourt


Arboretum d'Harcourt Du haut de leur grande ramure, les cèdres du Liban peuvent contempler jusqu'à 2 000 d'histoire. Plantés en 1810 par L.-G. Delamarre, le père fondateur de l'arboretum, ils sont la mémoire vivante de l'arboretum.

Visite de l'arboretum d'Harcourt


Arboretum d'Harcourt La Normandie sous la neige ? De mémoire d'arbre centenaire, cela n'arrive pas si souvent ! Ici le domaine d'Harcourt enneigé en mars 2013.

Visite de l'arboretum d'Harcourt


Arboretum d'Harcourt Invitation à la détente et à la contemplation…

Visite de l'arboretum d'Harcourt


Arboretum d'Harcourt Le château, entouré de son enceinte. Tour à tour forteresse de terre, de bois, puis de pierre, le château d'Harcourt est une construction emblématique de l'architecture médiévale. Son aspect féodal est marqué par un double fossé, une enceinte fortifiée et des tours circulaires adossées à la façade Ouest.

Visite de l'arboretum d'Harcourt


Arboretum d'Harcourt A Harcourt, cohabitent un arboretum de collection et un arboretum de peuplement. Ce dernier est destiné aux espèces aptes à prendre place dans les espaces de reboisement des forêts françaises.

Visite de l'arboretum d'Harcourt


Arboretum d'Harcourt Quant à l'arboretum de collection, il accueille de nombreuses espèces au travers d'un nombre limité d'individus. Chacune fait l'objet d'observations attentives qui donnent lieu à une documentation spécifique.